Construit sur l’emplacement de l’antique Massalia grecque, le Panier est un quartier méditerranéen typique aux façades colorées.

 

Refuge historique des marins et de générations d’immigrants, le Panier est un havre de paix demeuré populaire.

 

En son centre brille un joyau du baroque français, la Vieille Charité…

 

Histoire d’un quartier :

Le Panier devient un quartier populaire lorsque la bourgeoisie marseillaise, au 17e s., décide de le quitter pour s’installer dans les nouveaux quartiers conçus par Colbert à l’est. Au 19e s., en pleine révolution commerciale et industrielle, il acquiert progressivement sa « mauvaise réputation ». Cette « butte surpeuplée et mal entretenue », comme la surnomme les édiles, est considérée comme un obstacle au développement et à la modernisation de la ville. Cet excès d’opprobre n’empêche pas ce village de développer son propre mode de vie lié à une population vivant en grande partie de la mer – pêcheurs, navigateurs, plaisanciers. Village haut perché (on « monte au Panier »), il attire les Napolitains à la fin du 19e s., puis les Corses après la Première Guerre mondiale. Une partie du quartier est dynamitée par les Allemands en février 1943, à l’exception des bâtiments de prestige. Qu’à cela ne tienne, les habitants tireront parti du moindre bout de terrain pour reconstruire leurs maisons tout en hauteur. Aujourd’hui, on ne compte plus les pays – du Maghreb aux Comores en passant par le Vietnam – qui apportent leur touche de couleur à la mosaïque culturelle du Panier. Assis sur une chaise, les anciens continuent de deviser sous le soleil tandis qu’une marmaille dissipée s’interpelle avé l’accent…

 

Le quartier du Panier tient son nom d’une auberge installée en XVIIe siècle, appelée Le Logis du Panier.

 

Le Panier dénombre de nombreux monuments et points d’intérêt patrimoniaux et historiques :

 

  • la place de Lenche, à l’emplacement de l’ancienne agora grecque et l’ancien forum romain ;

  • l’Église Saint-Laurent, datant du XIIe siècle. Du parvis de l’église, le panorama s’étend sur l’entrée du port de Marseille, les Fort Saint-Jean et Saint-Nicolas, l’abbaye Saint-Victor et Notre Dame de la Garde ;

  • l’Église Notre-Dame-des-Accoules dont il reste le clocher, l’église originelle du XIVe siècle est détruite pendant la révolution, celle qui existe aujourd’hui date du XIXe siècle ;

  • l’Hôtel de Cabre, la plus ancienne demeure de Marseille, construite en 1535 ;

  • la Maison Diamantée, construite à la fin du XVIe siècle qui abrite le Musée du Vieux Marseille ;

  • le pavillon Daviel, construit au XVIIe siècle, ancien palais de Justice de Marseille ;

  • le préau des Accoules du XVIIe, tour à tour, collège de jésuites puis Observatoire royal, il abrite désormais un musée pour les enfants et présente des activités culturelles en relation avec les grandes expositions présentées dans les musées de Marseille ;

  • la Vieille Charité, hospice construit en 1749 pour accueillir les pauvres et les mendiants, et rénové par Le Corbusier au XXe siècle. Aujourd’hui, elle abrite de nombreuses structures telles que le Centre international de poésie Marseille (cipM), la Direction des musées de Marseille et plusieurs musées municipaux (le Musée d’archéologie méditerranéenne, le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens), une salle de cinéma d’arts et essais (Le Miroir), une librairie (Regards), l’Institut National de l’Audiovisuel (INA), l’école doctorale de l’EHESS et le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), ainsi que plusieurs fonds bibliothécaires spécialisés et des expositions temporaires,

  • Hôtel-Dieu, monument patrimonial majeur de Marseille construit au XVIIIe transformé en un hôtel 5 étoiles, qui ouvrira premier semestre 2013.

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • welaunch_current_tab_get
  • welaunch_current_tab_wordpress_gdpr_options
  • wordpress_logged
  • wordpress_sec_
  • wordpress_test_cookie
  • wp-settings
  • wp-settings-time

Refuser tous les services
Accepter tous les services